Forum rp ( Vampire la Mascarade )
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fédérico Contador [Tremere] Autarki...

Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia
Prince
Prince
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2179
Age : 44
Date d'inscription : 01/04/2008

Feuille de personnage
Parrain:
Filleuls:
XP: ????

MessageSujet: Fédérico Contador [Tremere] Autarki...   Mer 12 Nov - 0:57

Nom : Fédérico Contador.
Nature : Solitaire.
Attitude : Observateur.
Concept : Erudit.
Génération : 6 ème
Clan : Tremere
Refuge :


ATTRIBUTS

PHYSIQUE
Force : 3
Dextérité : 4
Vigueur : 3

SOCIAL
Charisme : 6
Manipulation : 4
Apparence : 5

MENTAL
Perception : 4
Intelligence : 5
Astuce : 4


CAPACITES

COMPETENCES
Vigilance : 4
Athlétisme : 3
Bagarre : 1
Esquive : 1
Empathie : 5
Expression : 2
Intimidation : 3
Commandement : 1
Exp. de la Rue : 2
Subterfuge : 3

TALENTS
Animaux : 1
Artisanats : 0
Etiquette : 3
Conduite : 0
Armes à feu : 0
Mélée : 1
Représentation : 0
Furtivité : 5
Sécurité : 0
Survie : 1

CONNAISSANCES
Erudition : 5
Informatique : 0
Finances : 1
Investigation : 3
Droit : 0
Linguistique : 5 ( latin, grec, araméen, anglais, espagnol....etc....)
Médecine : 2
Occultisme : 6
Politique : 0
Sciences : 3


AVANTAGES

HISTORIQUES
Allié(s) : 0
Mentor : 0
Contact(s) : 0
Servant(s) : 1 (un corbeau qui est aussi sa goule du doux nom de "Yazarh")
Génération : 7
Ressources : 1
Statut : 0
Renommée : 0
Troupeau : 0
Influence : 0

DISCIPLINES
Thaumaturgie: 5 ( télékinésie 4, gout du sang 5, controle du temps 4, conjuration 5)
Auspex: 4
Domination: 3

Obténébration:4
Présence:3
Thaumaturgie noire:5 ( infernaliste )

ATOUTS (A) & HANDICAPS (H)


VERTUS
Conviction : 4
Instint : 5
Courage :4

Voie du Diable

9
VOLONTE
4


11 Février 1483, alors que la création du Conseil de l'Inquisition Suprême et Générale était instituée, la famille Contador voyait naitre leur quatrième enfants, Fédérico...mais il fut très dure pour cette famille de vivre au milieu d'un chaos. De 1483 à 1498, l'Inquisiteur Général Torquemada donne à la Suprema ( inquisition suprême et générale )une importance et une puissance sans précédant.Le père Contador décide, en 1500, de fuir l'Espagne avec sa famille. Fédérico a alors 17 ans . Il suit son père ainsi que ses idées, l'inquisition pour eux , est sources d'ennuies, mais il s'avère que les personnes allant à l'encontre de telles choses , se voyaient immédiatement brûlées. c'est pour quoi le chef de famille Contador préféra fuir vers les terres française.Il s'installèrent non loin de Paris, dans un petit village de paysans cultivant la terre tous comme eux. Fin de l'aristocratie pour ces gens qui , en fuyant avaient laissé toute leur fortune et leur prestiges derrière eux. Fédérico quant à lui, décide d'apprendre, il commence par la langue de ce pays qui les a acceuillit. Il finit par être l'interprète de la famille, son père vendant au plus offrant les fruits de sa dure labeur par le biais de son fils.Mais un dramatique destin attendait cette famille. Les trois premiers enfants de la famille , moururent subitement d'une maladie qui les emporta en quelques lunes. La mère mourut de chagrin après la perte de ses enfants. Seul le père resta en vie pour le salue de son dernier fils. Ce dernier ce retourna définitivement de sa croyance, pensant qu'il n'avait pas assez prié ou que le seigneur l'est abandonné. Il se plongea dans des livres plus sombres, suivant la voie des hérétiques. Fédérico resta à la ferme, seul, dépité par la disparition de toute une famille. C'est en 1508, alors qu'il fête seul ses 25 ans, que l'on frappe à la porte de sa demeure, il est tard , la nuit est glaciale. Fédérico méfiant, se dirige vers la porte et entrouve celle ci. Il écarquilla les yeux en voyant les deux perles émeraude qui le fixaient. Etrangement il n'eut d'autre choix que d'ouvrir la porte en grand et d'inviter cette ombre à entrer. Une forme humanoide, encapuchonnée et enroulée dans un tissu noir et brillant, ressemblant étrangement à du satin, pénétra lentement dans le centre la pièce. Le jeune homme referma la porte derrière lui et sans voix scrutait la mystérieuse apparition. La silouhette se retourne vers Fédérico et deux mains délicates et fines prennent le rebor de cette capuche ample pour la retirer lentement. Fédérico faillit tomber à la renverse en voyant le visage de cet invité non attendu. Une femme, la plus belle qu'il n'est plus alors contempler jusqu'à maintenant, un diamant , les cheveux de la belle étaient plus noirs que les plumes d'un corbeau, les yeux plus verts que les émeraudes et la blancheur de sa peau n'avait d'égal que la neige de l'hiver.Il s'approcha lentement de cette apparition, se frottant de temps à autre les yeux, pensant rêver, mais non! cette femme était bel et bien là, dans son havre, devant lui, pourquoi?Tournant alors autour de celle ci pour mieux admirer sa beauté, il en perdait toutes formes de politesses, mais il revint très vite sur terre quand il entendit la douce voix de celle ci.

_Bonsoir! je suis réellement navrée de vous importuner à une heure aussi tardive, mais j'ai dû faire halte près de votre demeure, la neige empêche mon cheval d'avancer.

_Vous...euh..vous ne m'importunez pas gente dame, et je suis ravi que vous ayez choisi ma demeure pour trouver le refuge dont vous avez besoin.

_Je vous en suis reconnaissante et je vais peut être abuser mais je souhaiterais que mon cheval se retrouve à l'abri rapidement, la nuit est glaciale, je ne voudrais pas qu'il s'engourdisse..

Le jeune homme acquiessa et partit à l'extérieur pour mettre le cheval de la belle en lieu moins froid. Il fut stupéfait lorsqu'il vit la monture de cette jeune femme. Un magnifique destrier noir, la monture que pouvait arborer les chevaliers d'antan. Il prit la monture par les rennes et l'emmena dans la batisse qui jadis comportait le foin récolté. Il lui donna de quoi se nourrir et boire. Refermant la petite grange, il se redirigea d'un pas rapide vers la petite maisonnet où se trouvait l'ange qui venait de lui rendre visite. Fédérico s'avança et sortit des couverts en bois, installant tous cela sur la table, il prit le couvercle de la marmitte et une bonne odeur s'échappa de la fumée qui embaumait maintenant la pièce..Il servit ce repas de fortune et invita la jeune femme à s'asseoir. ils commençèrent tous deux à bavasser sur des sujets, cherchant d'où elle pouvait bien venir, ce qu'elle faisait bref, il se renseignait sur elle, mais très vite, et ce sans qu'il ne s'en apercoive, c'est lui qui finalement lui racontait sa vie. La jeune femme eut presque de la compasion pour lui mais ne lui montra rien.Les heures passèrent ainsi entre ces deux individus. il lui offrit l'hospitalité d'une chambre et espérait grandement que cette dernière ne parte pas . Trois nuits ce sont écoulées depuis que cette femme est entrée dans la vie de Fédérico, elle est toujours là au grand bonheur de ce dernier. il finit par ce confier à elle, lui expliquant les moindres détails et elle, l'écoute toute la nuit, ne le lâchant pas du regard. L'hiver est rude et la jeune femme ne peut malheureusement pas repartir. Voilà deux mois maintenant qu'elle profite de cette hospitalité au sein d'une demeure où le jeune homme s'avère plus énigmatique que l'invité, ce qui n'est pas pour déplaire à celle ci. Elle tombe même par hasard, sur quelques écrits qu'il eut jadis composés. Elle fut surprise par Fédérico qui resta sans voix. Elle referma le livre interdit pour le prendre par la main. Il frémit au contact froid de la main de la jeune femme.

_Fédérico, ta vie ne fut que sombre et malheureuse, tu vis seul dans cet endroit paumé, et je vais t'aider si toute fois tu veux sortir de cette spirale.

_Je...je crois ne pas saisir le sens de vos paroles Mlle .

_Et bien je vais être plus clair, je suis damnée par le divin depuis des siècles maintenant, je sais que tu as remarqué ce que je faisais avec les flammes de l'atre et ce soir je sais aussi que tu es venu dans ma chambre observer mes faits et gestes....je vais te donner en cadeau un peu de ma vie et ensemble nous accomplirons de belles choses.

_Me donner une peu de votre vie? mais....enfin je ne vois pas de quoi vous parlez Mlle.

_Je parle d'immortalité, tu es un garçon intelligent, tu es bel homme, et surtout...tu es seul...je veux t'emmener avec moi, je veux que tu apprennes encore et encore, tu as soif de savoir et avec mon cadeau, tu pourras traverser les âges pour parfaire cette connaissance...souhaites tu m'accompagner Fédérico ?

Le jeune homme restait là debout, sans savoir vraiment quoi répondre à cette magnifique créature, est ce que les enfers avaient enfin répondu à son appel ? Il posa un genoux à terre en fixant la belle.

_J'accepte, rien que le fait de me savoir à vos côtés pour l'éternité me ravi, je vous servirais qui que vous soyez, je serais votre élève, je serais votre esclave...

La jeune femme sortit alors deux magnifiques cainines, fines et acérées. Elle s'approcha de lui et put sentir la peur qu'il dégageait en cet instant. le coeur du jeune homme battait la chamade. Ce soir là il connut le baiser du vampire, elle l'étreint dans le silence de cette demeure qui elle seule fut spectatrice de cette horrible transformation. Les nuits passèrent et la jeune femme appris à son infant ce qu'il devait savoir. L'hiver toucha à sa fin, la vamp ressortit son destrier et ils parcoururent ainsi nombreux endroits, voyageant à dos de cheval. Voilà maintenant un siècle écoulé, ils s'arrêtèrent dans un endroit peu peuplé. Elle fit la connaissance d'un homme, une certain Ignasio, ce dernier faisait partit du clan Lasombra, un gentleman. Il prit Fédérico un siècle sous son aile, lui apprenant alors l'obténébration. Le jeune homme apprennait vite mais voulait en savoir toujours plus. Cela ne l'empêchait pas de garder un oeil sur sa dame, toujours là pour les moindres caprices de celle ci ou tous simplement pour l'aider dans ses recherches.Il n'eut aucun mal à apprendre la thaumaturgie, sa dame bonne enseignante lui transmit son savoir, mais il apprendra aussi la thaumaturgie noire devenant comme sa dame infernaliste. Un serviteur et un infant dévoué. Olivia avait trouvé l'infant parfait.Puis arriva le jour où elle décida de se poser à Bloodville, montant alors la fondation que le prince Alexandre De Frêne avait autorisé. Ce fut un choc pour Fédérico, qui voyait alors combien sa dame le délaissait. Il commenca à se faire plus discret, refusant de se mêler à la communauté. Quelques altercations verbales violentes étaient échangées entre Olivia et son infant. Olivia étreignit d'autres infants avec qui elle restait , il ne put le supporter. il décida de nuir à ces derniers. Un soir il apprit qu'un dénommé Vasj cherchait à faire tomber la ville, alors il c'est vu une opportunité de ce débarrasser de ces infants indécrottables. Il alla voir une jeune Tremere, Héléna, lui soumettant gentiment qu'elle devait se rendre dans un endroit bien précis. Il savait que Vasj s'y trouvait et il savait aussi qu'il n'aurait aucune pitié pour cette Tremere. mais il n'avait pas prévu la suite des évènements. La jeune fille c'était bien rendu à l'endroit qu'il lui avait indiqué, mais Vasj avait profité de l'opportunité pour que la jeune infante trahisse son clan, et c'est elle même , lors de l'assaut de 1998 , empêcha les défenses de la Chantrie, de fonctionner correctement.Les infants d'Olivia furent tués , à l'exeption d'un, que la Tremere put sauver de justesse. Fédérico put observer la ville tomber. Il vit aussi sa dame prendre la place du Prince, ce qui le mit dans une colère monstre. Il avait eut pour idée de détruire les autres infants d'Olivia et de faire porter le chapeau à quelques cainites de la camarilla, comme ça il aurait pu suggérer à sa ame de partir comme dans le passé, mais non, elle avait finit par prendre la succession du Prince.Il se résigna et resta dans l'ombre. Les années passèrent, Fédérico se rendait parfois à l'Elyseum, accompagné des ombres, personnes ne savait qu'il était présent. Puis il y a 5 ans, Olivia étreignit à nouveau , deux femmes, Lilith et Eve. Voilà qu'il avait encore du pain sur la planche pour éliminer les deux jeunes femmes. Seul, il vulait être le seul infant du Prince, espérant que celle ci , tôt ou tard, revienne à la raison et qu'elle décide de repartir sur les routes avec lui.Il observa pendant 5 longues années les deux jeunes femmes. Mais elles ne sortaient pas de la Chantire, lieu qu'il avait décidé d'ignorer. Puis Lilith fut la première à partir, et dans le clan adverse. Il eut ce jour là un magnifique sourire, Vasj s'occuperait de cette donzelle sans aucun problème, alors il se pencha sur le cas de la jeune Eve.Il parcourait les rues dans l'ombre, observant la jeune femme et cherchant un moyen de la tuer sans qu'il ne se salisse les mains.Jusqu'au soir où il fut le spectateur de l'enlèvement de celle ci dans la rue Thor par une meute du Sabbat. Il fixa les faits sans bouger, perché sur un toit caressant son ami de toujours Yazarh , un corbeau qui est à la fois son ami, son serviteur et ses yeux.Il se frotta les mains en voyant le succès de la meute, mais fut décu lorsqu'il apprit que Lilith était revenue.Tant d'attente pour rien. Il surveille depuis la jeune Lilith, cherchant le meilleur moment où celle ci tombera dans les méandres de l'oubli.Seul, caché dans l'ombre, un homme surveille les moindres fait et gestes de sa dame et de ses sujets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampyr.forumchti.com
 
Fédérico Contador [Tremere] Autarki...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VAMPYR BLOODVILLE :: Clans :: PNJ des MJS :: Olivia-
Sauter vers: